Anaïs Schmäh-Tinturier

Née de l’union d’une maman infirmière et d’un papa ostéopathe, j’ai grandi dans un petit village en périphérie de Genève. Bien qu’ayant baigné très tôt dans le milieu médical de part la profession de mes parents, je n’ai pas tout de suite eu la vocation de travailler dans ce domaine. Mon parcours d’étude à l’Ecole Steiner de Confignon avait certe renforcé mon intérêt pour l’Etre humain et l’aspect social, mais la musique (13 ans de violon), le sport (volleyball, voile), mon intérêt pour le photojournalisme étaient autant de passions qui me faisaient hésiter sur mon avenir professionnel.
A 19 ans, la maturité fédérale en poche (option scientifique et artistique), j’ai pris une année sabatique pour voyager en Asie et trouver mon chemin. Il aura fallu aller loin pour finalement revenir à la source et m’inscrire à l’Ecole Suisse de Médecine Ostéopathique de Belmont-sur-Lausanne (ESMO).
Diplômée en 2008 après cinq ans d’étude, j’ai ensuite réalisé deux années d’assistanat nécessaires pour obtenir un droit de pratique en tant qu’ostéopathe indépendante. Mes maîtres de stage, Eddy Rothenbühler D.O. à Préverenges VD et Claude Tinturier D.O. à Bellevue GE, m’ont alors permis de m’épanouir dans une pratique variée et holistque. La richesse de l’ostéopathie est qu’elle s’adresse aux personnes de tout âge, du nouveau-né à la personne âgée. On la décrit à la fois comme un art, une philisophie et une science, et c’est dans ce triptique que je trouve mon équilibre.
Une fois indépendante, j’ai exercé simultanément dans deux cabinets différents, à Bellevue GE et à Vich VD. A côté de cela et pour garder un pied à l’étrier, j’ai également été enseignante assistante à l’ESMO pendant cinq ans, au côté du Professeur Alain Lignon D.O. pour l’ostéopathie crânienne et pédiatrique. Cette expérience théorique dans le domaine de la maternité a été enrichie de « bon sens pratique » lorsque je suis devenue maman en 2013. C’est dans la continuité que j’ai rejoint le cabinet Murmures de vie début 2014, toute réjouie à l’idée de colaborer avec des sage-femmes, dont le travail est très complémentaire à ma profession.

Fermer le menu